Un mariage dans la tradition Quichua pour les co-gérants de Nodova !

Publié le : 12 juin 2019
Catégories : Équipe Nodova , Presse

Cécilia et Laurent, les deux co-gérants de Nodova, se sont dit « oui » début Mai dernier, en France. 

Pour célébrer avec eux cette union, les femmes de la coopérative quichua, ainsi que tous les membres de leur village, leur ont préparé une grosse surprise !

Cécilia et Johanna analysent leurs coûts de production  Une sélection des futures bagues Nodova

Susanna et Virginia ne peuvent s'empêcher de rire en préparant les bijoux !

En effet, en ce moment, Laurent et Cécilia sont en Équateur pour préparer la future collection Printemps/Été 2020. À cette occasion, les femmes ont mis les petits plats dans les grands, et leur ont concocté un mariage dans la pure tradition Quichua !

Tout commence le dimanche matin, alors que les 2 tourtereaux sont dans leur lit. Au loin se fait entendre une musique traditionnelle Quichua, à base de guitares, tambour et quena (flute andine). Cette musique se fait de plus en plus proche, et à raison : c’est tout le village, accompagné de musiciens, et du prêtre/shaman du village, qui arrivent ensemble dans la chambre des amoureux pour commencer la cérémonie !

Les parrains mènent les troupes !  Tout le village débarque chez les futurs mariés!

Les parrains offrent le petit déjeuner

Dans la tradition quichua, point de vœux devant un prêtre pendant une petite demi-heure. Non ! Cela commence dès le matin, où l’on fait manger les futurs mariés, puis les habille en tenue traditionnelle. S’en suit une procession à base de chants et de danses jusqu’au lieu de la cérémonie, pour finir avec un long repas. Cela dure toute la journée ici !

Cécilia et Laurent sont donc habillés en tenue traditionnelle par leurs parrains respectifs (dans le cas présent, il s’agit de parents d’une ancienne élève boursière de l’association qui se sont porté volontaires). Robe fleurie, natte, collier et bracelets de perle pour madame, costume blanc, sandales, poncho et borsalino pour monsieur ! Les voici prêts pour la procession !

Les femmes s'affairent pour habiller Cécilia  Un beau ruban tressé à la main pour la natte de la mariée  Fin prête pour la cérémonie !

Laurent aussi est maintenant prêt !

Tout au long du (court) périple vers le lieu de la cérémonie, la musique traditionnelle jouée par le groupe local résonne dans le cortège, et au signal du prêtre, tout le monde se met en cercle et danse. Parfois, les futurs-mariés danses avec eux, parfois au centre du cercle.

Le groupe de musique traditionnelle  La danse traditionnelle: tous en cercle !

Une belle photo en noir & blanc pour l'occasion !

Arrivés sur les lieux, des femmes apportent un énorme sac rempli de vrais pétales de rose de toutes les couleurs. Elles servent à tracer le cercle de la cérémonie. Le prêtre prend alors le temps d’expliquer la signification de tout ceci : le cercle est partagé en 4 parties, représentant les 4 éléments (terre, eau, vent et feu) sans qui l’Homme ne peut vivre sur Terre. Ce cercle est tracé autour d’une pierre, point des énergies telluriques de la région. Une fois les futurs mariés entrés dans le cercle, ils témoignent de leur union avec la Nature, et ne peuvent briser le lien qui les unit.

Le prêtre trace le cercle en pétales de rose  Explications quant à la signification de ce cercle

Au centre du cercle est disposé une bassine d’eau « bénite » (avec du sucre, pour que la vie du couple soit « douce ») et dans lequel baignent des pétales de fleur. Après une incantation en Quichua faite par le prêtre, les 2 futurs mariés vont, à tour de rôle, « nettoyer » l’autre avec cette eau, avant d’embrasser une croix faite d’une plante piquante. Ainsi, les mariés prouvent qu’ils sont prêts pour affronter ensemble aussi bien les choses douces de la vie (les roses) que les mauvaises (les piquants). Jolie métaphore, non ?

 Cécilia n'a pas lésiné sur les roses pour nettoyer le visage !  Dans ce cas, Laurent non plus !

Cette étape est forcément l’occasion pour le village de rigoler un bon coup des deux français qui tentent, tant bien que mal, de bien faire les choses !

Quand le nettoyage est fini, il est de tradition de lancer l'eau sur le public !

Pour conclure cette cérémonie, les mariés boivent un petit coup de canelazo, une liqueur traditionnelle faite à partir de canne à sucre.

Une gorgée pour papa...  ...et une gorgée pour maman !

La cérémonie est maintenant finie !

Vive les mariés !

Les nouveaux (doublement) mariés  Les mariés avec leurs parrains  Le couple avec les femmes de la coopératives

Après une dernière danse, tout le monde rentre dans la salle communale pour partager un délicieux repas préparé par les femmes du village.

Je veux juste une dernière danse...  La salle communale se remplit pour le repas

Le repas commence !

Une petite photo avec des enfants boursiers  selfie avec Kimberly !

Ensuite, c’est l’occasion pour tout le monde de bavarder un peu.

ça papote, ça papote !  ...et chez les messieurs aussi !

Cette journée aura été exceptionnelle. Laurent et Cécilia remercient chaleureusement les femmes de la coopérative et tout le village pour l'organisation de cet évènement. Ils sont conscients de la chance incroyable qu'ils ont eu de vivre cette cérémonie traditionnelle et prennent très à cœur ce qu'elle représente pour ces habitants.

L'importance de l'union de deux personnes, le respect de la Nature et le lien indéfectible de l'Homme avec elle qu'il faut respecter et entretenir. Ce sont autant de valeurs chères au cœur de cette population et que nous continuerons au mieux, par notre travail et notre association, d'aider à faire perdurer.

Articles en relation
Partager ce contenu
Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Joanna

13/06/2019 21:04:21

Quelle belle cérémonie :) Bravo aux villageois pour cette délicate attention et félicitations encore aux mariés